Allez hop, 1-2-3, on fait bouger nos aînés!

La preuve de l’importance de l’activité physique au quotidien n’est plus à faire, mais comment s’y prendre pour encourager l’activité physique chez une personne âgée confinée, dans sa chambre ou dans son appartement, durant cette pandémie de la COVID-19? Un kinésiologue pour nos aînés, en voilà une belle idée!

Afin de prévenir le déconditionnement physique des personnes de 50 ans et plus, à domicile ou dans une résidence pour aînés (RPA) de notre territoire, la Direction adjointe du programme soutien à l’autonomie des personnes âgées a élaboré une offre de service de kinésiologues à la maison. Ce projet novateur a été réalisé en collaboration avec une équipe de kinésiologues de Nautilus Plus qui étaient heureux de contribuer à mobiliser la clientèle âgée dans les RPA et à domicile.

Kinésiologues
L’équipe de kinésiologues avant le début du programme lors de leur journée de formation sur les mesures de précautions et contrôle des infections à respecter. À droite, Marie-Sophie Vincent, infirmière au soutien à domicile au CLSC de Varennes, qui a donné la formation. Absente sur la photo : Florence Tremblay, kinésiologue au CISSS de la Montérégie-Est qui fait partie du projet.

Le recours à un kinésiologue est offert uniquement aux usagers qui sont identifiés par les équipes de soutien à domicile (SAD) des CLSC. Ces usagers sont soient à domicile ou dans une RPA et se trouvent isolés à cause de la situation de la COVID-19. Des critères précis ont été établis afin d’assurer un impact significatif chez les usagers les plus susceptibles de voir leur capacité cardio-respiratoire et musculaire se détériorer et ainsi prévenir le déconditionnement dans un contexte de confinement. Selon l’évaluation du niveau d’intervention nécessaire au déconditionnement physique de l’usager, plusieurs intervenants pourraient être appelés à agir auprès de celui-ci, soit un physiothérapeute, un ergothérapeute, un thérapeute en réadaptation physique ou si l’usager est à risque de déconditionnement, le kinésiologue entrera en jeu.

Le kinésiologue pourra être appelé à visiter un usager d’une à huit fois, selon la situation, pour une période d’une à quatre semaines. Les séances de 30 à 45 minutes porteront principalement sur la promotion de l’activité physique avec la suggestion d’activités, l’adoption de saines habitudes de vie et l’importance de bouger régulièrement.

Ce projet spécial est en place depuis le 5 janvier 2021 et il le sera pour les prochaines semaines, jusqu’à la fin de la pandémie. Une belle initiative ciblée qui permettra de maintenir la qualité de vie des aînés et favorisera une meilleure santé physique, cognitive et psychologique.

En plus de ce programme, les personnes autonomes sont invitées à consulter le site Internet www.move50plus.ca qui propose plusieurs vidéos d’exercice à faire à la maison.