Policiers en immersion dans les services en santé mentale

Dans le cadre d’un programme de formation organisé par le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), 26 policiers sont venus faire une immersion dans différents services en santé mentale et de crise, les 4 et 5 novembre dernier. Les policiers se sont joints aux équipes de sept différents services en santé mentale sur deux territoires du CISSS de la Montérégie-Est, soit à Longueuil et à Saint-Hyacinthe, afin de saisir les nuances des services, la connaissance de la clientèle et développer des réflexions sur eux-mêmes et sur les pratiques.

Ce programme de formation novateur prépare les policiers qui occuperont des fonctions de police de quartier et de proximité, à mieux saisir et s’imprégner des enjeux et contextes associés aux services et aux clientèles vulnérables (personnes en situation d’itinérance, santé mentale, TSA, diversité culturelle, violence conjugale, etc.).

« Le CISSS de la Montérégie-Est salue cette initiative et se montre très fier de pouvoir collaborer à ce beau projet. Le travail intersectoriel passe par une bonne connaissance des partenaires et organismes faisant partie du continuum de service. Cette approche est très favorable afin de comprendre les enjeux et réalités de chacun de façon à mieux intervenir et s’appuyer dans l’intervention qui se trouve dans un contexte de complexité important. Ceci est une formule gagnante et appréciée de tous » mentionne Robert James Borris, directeur adjoint des programmes de santé mentale et dépendance.

Rappelons que le CISSS collabore avec le SPAL depuis plusieurs années, notamment par le service de proximité, le service de co-intervention Police-CISSS (ESIP), les services reliés à la Loi P-38 et le service de crise 24/7. Ce projet a été réalisé en collaboration avec le Direction de l’enseignement universitaire et de la recherche. Un merci à tout le personnel qui a accueilli les policiers.