Un projet pilote avec la police de Longueuil en santé mentale

Un projet pilote en santé mentale a été mis en place, il y a quelques semaines, avec le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) et le CISSS afin d’améliorer les pratiques auprès des personnes en crise ou perturbées mentalement. Une équipe d’intervention psychosociale a été créée afin de soutenir le travail policier lors d’intervention impliquant des personnes en crise ou dont l’état mental est perturbé. L’équipe vise à faciliter l’accès de ces personnes à des services adaptés, que ce soit au niveau de la justice, de la santé ou du soutien dans la communauté.

« Alors que nous continuons de travailler avec les différents acteurs de la communauté, ce partenariat est l’occasion d’unir nos forces à celles du SPAL en intervenant rapidement auprès de clientèles vulnérables, sur le terrain, en toute sécurité. Nous avons bon espoir que ce projet pilote mettra en lumière tous les bienfaits de cette façon de faire. » – Robert James Borris, directeur adjoint des programmes santé mentale et dépendance, CISSS de la Montérégie-Est

L’équipe de soutien en intervention psychosociale (ESIP) est composée d’un agent patrouilleur en uniforme et d’un intervenant du réseau de la santé habiles à intervenir auprès d’une personne en crise ou dont l’état mental est perturbé selon leur expertise respective. Cette équipe se charge d’une intervention seulement lorsque les lieux sont sécurisés, 7 jours sur 7, de midi à 22 h.

Gabrielle Laprise Laberge (arrière gauche) et Vicky Mégrée (avant à gauche ), intervenante du CISSS de la Montérégie-Est et les agents de l’équipe ÉSIP du SPAL.

Rôle de l’équipe ESIP

Cette équipe est complémentaire à l’offre de service des organismes du milieu communautaire. Elle intervient dans des lieux et auprès d’une clientèle qui n’aurait pas fait de demande à un organisme ou à un centre de crise. Il s’agit d’une équipe de proximité, pour aller là où la clientèle a des besoins et où elle est difficile à joindre.

L’équipe soutient le travail des policiers en intervenant, dans un rôle-conseil auprès de la clientèle vulnérable dans leur milieu de vie. Cette intervention permet d’éviter la détérioration de la clientèle en crise en répondant rapidement à ses besoins afin de planifier les interventions à réaliser. La clientèle est prise en charge rapidement, évite parfois le recours à l’urgence et elle peut être dirigée vers la bonne ressource pour obtenir les meilleurs soins et services.

Les usagers qui seront rencontrés par l’ÉSIP sont des personnes vulnérables qui peuvent être en situation d’itinérance, avoir des troubles mentaux, être victimes de violence conjugale, d’agression sexuelle ou toute autre situation psychosociale défavorable. Ces clientèles sont parfois connues du Service de police de l’agglomération de Longueuil et des équipes du CISSS ou être de nouvelles personnes en situation de vulnérabilité.

Ce projet pilote est d’une durée de six mois (septembre 2020 à mars 2021) et fera l’objet d’une évaluation de son impact afin d’envisager sa pérennisation par la suite. Des équipes semblables à celle-ci existent à Montréal, Sherbrooke et Gatineau.

Sur la place publique
Découvrez un reportage sur cette équipe d’intervention diffusé à Radio-Canada